Les producteurs réclament un prix rémunérateur !


En effet, l’enveloppe complémentaire de 125 millions d’euros pour l’ensemble des filières
d’élevage, annoncée mardi, est ridicule et méprisante. La FRPL a fait les comptes et il y aura à
peine de l’ordre de 50 millions pour les éleveurs laitiers là où il en faudrait le triple au moins pour
donner un sens à ces aides conjoncturelles !
La FRPL appelle le gouvernement à être à la hauteur et permettre à tous les éleveurs laitiers de
bénéficier d’un accompagnement conjoncturel. Il en va de leur survie.
Mais au delà, la FRPL appelle le ministre à travailler sur de vraies solutions structurelles : Que ce
soit au niveau Européen sur le gestion des marchés en cas de crise, l’étiquetage de l’origine des
produits ou encore l’embargo russe. Mais aussi au niveau français par l’accompagnement du
partage de la valeur ajoutée tout le long de la chaine alimentaire !
C’est d’ailleurs là, tout le sens de la « Charte des valeurs » proposée par la FNPL et son réseau.
Cette charte des valeurs est une main tendue par la FNPL à l’aval de la filière.

Télécharger la Charte des Valeurs...

Elle a pour ambition de fédérer autour de valeurs partagées symboles d’un patrimoine économique, social et
environnemental durable reconnu au-delà de nos frontières.
Les distributeurs et transformateurs doivent signer cette charte afin de renvoyer la valeur du
marché intérieur aux producteurs.
Un premier bilan sera fait mi-février où nous prendrons acte des engagements de chacun.
Aujourd’hui la FRPL appelle tout son réseau à mettre en place des actions vers les pouvoirs
publics, préfets, parlementaires, .... Afin d’obliger le Ministre Stéphane Le Foll à travailler enfin
pour sauver les éleveurs laitiers français.
Dans ce contexte de crise durable, la FRPL exhorte tous les acteurs de la filière à prendre leurs
responsabilités afin de maintenir et pérenniser le modèle laitier français riche de la diversité de
ses produits et de ses modèles d’exploitations agricoles et d’entreprises sur l’ensemble du
territoire.
Contact – Michaël Chavatte: 06 89 41 54 84