STOP à la disparition des élevages laitiers


La FRPL ne peut cautionner une politique Européenne basée sur la disparition des éleveurs ! La seule loi du marché n'a jamais fait une politique commune structurante.

La FRPL demande à la Comission Européenne, et tout particulièrement au commissaire Européen Phil Hogan, de prendre ses responsabilités et réagir immédiatement. La FRPL réclame :

- la mise en place d'outils efficaces de maîtrise de la production en période de crise. Elle attend des réponses concrètes à l'issue du prochain conseil des ministres de l'agriculture européen du 18 juillet prochain.

- le déblocage d'une enveloppe financière exceptionnelle pour compenser l'impact économique de la prolongation de l'embargo russe.

Par ailleurs, au niveau Français, la FRPL attend de l'Etat un nouveau plan de soutien spécifique pour les éleveurs laitiers pour les aider à passer le cap car l'année 2016 sera encore plus difficile que 2015. Elle attend aussi des acteurs de la filière une réaction et des engagements quant au partage du risque de volatilité sur les prix et garantir une meilleure répartition de la valeur afin que TOUS les maillons de la chaine puissent vivre de leur métier.

Enfin, la FNPL et tout son réseau, suite au Conseil National Exceptionnel du 30 juin, a décidé de continuer à travailler :

- le marché intérieur (y compris la restauration hors foyer) :

. avec la création de valeur et une meilleure répartition de celle-ci au sein de la filière ;

. faire avancer la reconnaissance de l'origine des produits.

- Les charges : en améliorant l'accompagnement des éleveurs.

- Obtenir une réelle politique agricole commune au niveau Européen.


Contacts – Michaël Chavatte (Président FRPL) : 06 89 41 54 84

Michel Casabonne (Secrétaire Générale FRPL) : 06 76 29 79 24